Plus de 50 ans sont passés depuis que le grand théologien du XXème siècle, Karl Rahner, à l’occasion du débat conciliaire, écrivit l’une des plus prophétiques et connues phrases sur la foi que nous tous avons entendue et prononcée à plusieurs reprises : « le chrétien du 21ème siècle ou il sera un ‘mystique’, c’est-àdire une personne qui a ‘vécu’ quelque chose ou ne sera pas chrétien ».

J’ai toujours pensé que cette déclaration était très lucide. Mais j’ai aussi toujours regretté que la force et la prophétie de cette phrase cachait – ou au moins diluait- les autres deux grandes affirmations que Rahner propose quand il parle du chrétien de l’avenir. En plus de celle qui précède (qu’il définit comme « la capacité d’avoir une relation personnelle et immédiate avec Dieu »), ajoute deux autres : « le service au monde comme spiritualité » et « une nouvelle ascèse de la liberté ». Ces trois clés sont pour lui les plus importantes pour pouvoir vivre une spiritualité chrétienne neuve et rénovée.

 

 

Télécharger