A nos frères et sœurs : les jeunes, l’Ordre des Écoles Pies, les Fraternités Piaristes et tous les groupes du Mouvement Calasanz,

Salutations de paix !

Jésus est vivant et veut vivre à travers nous. Nous sommes extrêmement heureux de vous dire que nos cœurs brûlent alors que nous nous réunissons ici pendant le Synode Piariste, parce que comme les disciples d’Emmas, nous avons rencontré le Christ et l’avons reconnu parmi nous.

Il y a deux ans, nous avons commencé notre chemin vers notre propre Emmaus spirituel et dans ce voyage, nous avons rencontré Jésus à travers les Écoles Pies, les Pères et Fraternités Piaristes, le Mouvement Calasanz, les programmes de formation que nous avions expérimentés. Maintenant, à Oaxaca, au Mexique, nous l’avons reconnu dans la réalité des jeunes lorsque nous avons reflété “Christus Vivit” et partagé nos situations, nos peurs, nos espoirs et nos rêves pour l’Église et les écoles pieuses.

Pendant cette période fructueuse, nous avons connu la Synodalité. Nous avons rencontré une Église qui écoute vraiment les jeunes, qui veut écouter leurs espoirs et leurs préoccupations, qui reconnaît que l’Esprit Saint parle à travers eux, et qui invite les jeunes à participer activement à sa mission. De cette manière synodale, nous aimerions continuer à marcher ensemble à travers la vie, la jeunesse et l’Ordre, pour poursuivre l’œuvre que le Christ nous a laissé accomplir, pour vivre la foi et le charisme piariste !

Nous avons reçu l’Esprit par des célébrations et des prières dans toutes les langues, même si nous ne parlions pas une langue particulière. Ce qui nous unit est beaucoup plus grand que ce qui nous divise, car nous sommes tous connectés dans le Christ, un seul corps, un seul esprit.

Lors de la visite à la Cité des Enfants (une institution pour enfants vulnérables, placée à Oaxaca), on nous a rappelé de donner aux pauvres, de sacrifier notre temps et notre énergie à ceux qui en ont le plus besoin, de rendre ce que nous recevons généreusement dans le don de l’Eucharistie. “La moisson est abondante, mais les travailleurs sont peu nombreux. Demandez donc au Seigneur de la moisson d’envoyer des travailleurs dans son champ de récolte » (Matthieu 9, 37-38). Dieu appelle chacun de nous à devenir les travailleurs de Sa moisson, à conduire ceux qui nous entourent à la croix et à vivre une vie de résurrection. L’Église et les Écoles Pies ont besoin que nous fortifions nos semblables en leur offrant rien de moins que Jésus-Christ. L’expérience nous motive à continuer d’aller de l’avant, à continuer à servir les jeunes de tout notre cœur, à devenir des leaders audacieux et intrépides pour les jeunes, en les aidant à devenir des disciples.

Beaucoup de jeunes veulent devenir témoins de la Lumière de Jésus, mais si nous prenons de mauvaises décisions ou ne prenons pas de risques, ils resteront dans l’ombre. Le Synode a réveillé dans nos cœurs un nouveau feu pour être une torche ardente pour éclairer le chemin de la jeunesse vers le royaume de Dieu. Pour les aider à se voir comme Dieu les voit, pour les conduire à une vie de liberté, pour les guider à développer une relation aimante et authentique avec Dieu.

Nous avons entendu la voix des jeunes et, sur cette base, nous avons élaboré des propositions pour eux et les Écoles Pies. Nous invoquons l’intercession de Notre Sainte Mère et de Saint Joseph Calasanz pour nous guider dans le processus de rapprochement de l’Ordre des Écoles Pies vers le Christ et servir pleinement les enfants et les jeunes pauvres. Amen !